EN SUIVANT CES SOLDATS QUI NE SONT PAS REVENUS

26,00 TTC

5 en stock

Catégorie :

Description

Après la guerre, un certain nombre de soldats japonais ont préféré ne pas rentrer au pays. Imamura part à leur recherche en Malaisie puis en Thaïlande afin de comprendre pourquoi ils ont préféré rester sur place, comment ils ont vécu leur « après-guerre », ce qu’ils pensent de leur patrie. Shôhei Imamura (1926-2006), l’enfant terrible de la Nouvelle Vague japonaise, tourne alors une série de films sur les citoyens japonais abandonnés, avec la volonté d’aller au-delà de l’histoire officielle. Ce coffret contient également « Ces dames qui vont au loin », un documentaire de Imamura sur environ deux mille japonaises qui se prostituaient en Asie du Sud-Est au début du XXe siècle. Considérées comme « produits japonais exportés », ces femmes ont rapporté quelques centaines de millions de yens au Japon.

“Une tranche crue et palpitante coupée au sabre dans l’histoire officielle du Japon”. Le Canard enchaîné

Digipack – zone 2 – VO japonaise / Sous-titres français

DVD 1
1. En suivant ces soldats qui ne sont pas revenus, n°1 : La Malaisie (Mikikanhei o Otte: Marei-hen – 1971 – 48’)
2. En suivant ces soldats qui ne sont pas revenus, n°2 : La Thaïlande (Mikikanhei o Otte: Taii-hen – 1971 – 43’)
3. La Brute revient au pays natal (Muhomatsu Koyo ni Kaeru – 1973 – 46’)

DVD 2
« Ces dames qui vont au loin » (Karayuki san – 1971, 72’), un documentaire de Shôhei Imamura sur « l’exportation » de prostituées au début du XXe siècle


Video embedding powered by Webilop

Informations complémentaires

Poids 0.100 g